Une popularité mondiale

 

 

Barack Obama bénéficie d’un soutien et d’une popularité mondiale peu commune. En effet, de nombreuses personnalités de nombreux pays  le soutiennent depuis sa candidature à la présidentielle. Aux Etats-Unis, vedettes hollywoodiennes et célébrités politiques ont apporté un soutien plus ou moins discret ou médiatisé au sénateur de l’Illinois.
    Parmi les soutiens qui ont eu le plus de poids, celui de Colin Powell, général quatre étoiles de l’armée américaine s’est avéré d’une importance capitale : conseiller des trois derniers présidents républicains, il a pris ouvertement position dans cette campagne après avoir été discrètement courtisé par les deux camps durant des mois. Selon lui, l’élection d’Obama  pouvait « électriser le monde ». C’est ce qu’il avait déclaré lors d’une émission télévisée nationale. Cette annonce tombait très bien pour le candidat démocrate qui se trouvait alors en Caroline du Nord, état qui abrite une importante population militaire. Cela écartait dans le même temps l’argument de l’expérience qui jouait jusque là en sa défaveur face à l’ancien combattant du Viêt-Nam John McCain.

Colin Powell


    Parmi les soutiens de l’ancien état major de George W. Bush au nouveau président Obama celui de Condoleeza Rice a également eu son importance. Celle qui succéda à Colin Powell ne faisait que prolonger l’avis de son prédécesseur. Selon elle, les Etats-Unis « iront bien »  et seront « plus en sécurité avec Barack Obama ». Un argument de poids de la part de la secrétaire d’état aux affaires étrangères. Ce a quoi elle ajouta qu’elle n’avait pas l’intention de servir dans la prochaine administration, qu’elle soit démocrate ou républicaine.
    Plus discrète, Caroline Kennedy, l’unique enfant survivante de John et Jackie Kennedy, a suivi Barack Obama tout au long de sa campagne. Dans l’ombre, elle s’est dépensée sans compter pour faire de lui le digne héritier du « rêve américain ». Elle lui a également permis de bénéficier de la caution de la famille la plus respectée des Etats-Unis.
 
    Même Bill Clinton, après la défaite de sa femme Hillary, a apporté sa contribution à Obama. L´ancien chef de l´Etat américain a salué le calme et la mesure dont le candidat démocrate a fait preuve face à la crise financière, estimant qu´Obama ferait un bon locataire de la Maison blanche : « Si nous avons appris une chose au cours de cette campagne, c´est que nous avons besoin d´un président qui veut comprendre et qui sait comprendre » a-t-il déclaré après s’être affiché aux côtés du candidat. 

Barack Obama en compagnie de Bill Clinton


     Nous avons vu les soutiens purement politiques, voyons à présent des témoignages d’un milieu plus « folklorique » mais tout aussi influent, le milieu Hollywoodien. Parmi ceux qui soutiennent le candidat Obama, on trouve le discret George Clooney : « J’aime bien Barack Obama, j’ai beaucoup parlé avec lui. (…) Je le soutiendrai de la meilleure des manières, en restant à l’écart. Les acteurs ont été nuisibles à plusieurs candidats récemment. » Alors pour participer activement mais en toute discrétion à la campagne de son candidat, George Clooney a organisé un dîner à Genève. Il a récolté près d’un million de dollars qu’il a gracieusement offert à la campagne électorale démocrate.
    Will Smith, lui, a témoigné de sa grande admiration pour Barack Obama. Il estime que les américains sont enfin prêts pour élire un président noir. «J’aime Barack Obama. J’aime ce qu’il représente. Je pense qu’il est grand temps pour l’Amérique de dire au monde qu’elle a changé », a-t-il déclaré. On peut dire qu’il a été écouté !

George Clooney et Barack Obama


    Les soutiens suivants sont plus destinés au mouvement démocrate qu’au candidat lui-même, mais ils font partie malgré tout de ce que l’on peut rapporter à la popularité d’un homme qui a su se rallier des personnes qui ne lui étaient pas forcément favorables au départ. Le premier d’entre eux est Spike Lee. Un peu résigné, celui qui s’était engagé pour Hillary Clinton a déclaré : « Je dois reconnaître que j’ai toujours soutenu le couple Clinton. J’ai voté pour eux à deux reprises. Mais c’est le passé. J’ai trouvé le candidat qui défend mieux mes idées. C’est Barack Obama. Le choix a été d’autant plus facile lorsqu’il m’a dit qu’il aimait mes films ». A noter que Spike Lee a réalisé un film sur la vie de Malcolm X. Quant à Michael Moore, l’enfant terrible du cinéma américain, il a déclaré très sobrement que son « soutien [allait] au mouvement pour Obama plus qu'au candidat Obama lui-même ». C’est un peu la même chose pour Steevie Wonder qui avait soutenu John Kerry aux précédentes élections. En dernier lieu, même la Jet-set américaine s’est rangée du côté démocrate. Le multimilliardaire Warren Buffett, qui a surpassé cette année Bill Gates pour devenir l’homme le plus riche du monde (avec une fortune estimée à 62 milliards de dollars avant la crise) a lui aussi apporté son soutien à Barack Obama. Un ralliement qui vaut de l’or, et ce pour une bonne raison : les Américains respectent le succès mais ils aiment encore plus ce champion de la finance qui respire les valeurs de la classe moyenne. Bon sens et goûts simples font merveille pour la popularité du milliardaire. Sa sagacité en affaires laisse supposer qu’elle s’accompagne d’un jugement sûr en politique.
    Mais d’autres milliardaires du même acabit jouent dans l’équipe d’Obama. A commencer par le financier George Soros, qui a activement travaillé aux levées de fonds du candidat. Eric Schmidt, le PDG de Google est même apparu dans un film publicitaire de trente minutes que Barack Obama a fait diffuser sur trois des principales chaînes de télévision.
    Fort de ces soutiens divers, celui qui a été élu par le magazine Time ainsi que de nombreux autre journaux « personnalité de l’année 2008 » bénéficie également du soutien de la presse et cela partout dans le monde. Les sondages vont bon train et certains journaux vont jusqu'à affirmer que « si le monde entier pouvait voter, Barack Obama serait élu ». Et la France comme l’Europe n’échappent pas à l’Obamania. Partout on peut lire tout ce que l’on sait sur cet homme, fils d’un immigré Kenyan et d’une mère américaine, petit-fils de l’Afrique mais aussi du Texas. Et c’est aussi pour cela qu’Obama est populaire partout où l’on parle de lui.

 

Barack Obama devant la foule à Berlin

 

Commentaires (1)

1. Vanessa 16/06/2015

Si vous êtes à la recherche d'une opportunité de travail sur internet !
Que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ?


Vous pouvez vous créer un revenu passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.
Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez. Voici le lien: http://revenumensuel.com/

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×