Une évolution sur le plan politique

De 1970 à aujourd’hui, on constate une forte évolution sur le plan politique.

Mais auparavant déjà , John Fitzgerald Kennedy , alors président des Etats-Unis, milita contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis, en prenant pour exemple Abraham Lincoln. Il soutient alors Martin Luther King et le rencontre lors de la marche sur Washington en 1963. Kennedy souhaite mettre fin aux mesures discriminatoires contre les minorités ethniques qui restent légales dans certains Etats.

Le début de la révolte et de nombreux événements ont précédés l’assassinat de Martin Luther King, personnage marquant de la lutte contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis. Cet assassinat, qui va conduire à de nombreuses révoltes, est un fait marquant dans l’histoire de la condition des noirs aux Etats-Unis.

Ces différentes luttes ont auparavant conduites à certaines décisions politiques en faveur des noirs comme le civil right act de 1964. L’assassinat d’un personnage symbolique tel que Martin Luther King va provoquer la colère de la population noire des Etats-Unis.

Dans les années 1970 , il existe toujours une très forte inégalité pour les personnages politiques. Les politiques noirs ont peu de chances de se faire élire , et ce pour toutes élections. Pourtant , certains personnages vont essayés malgré tout de lutter contre ces inégalités en se présentant aux élections . Ces personnages savaient que leur chance étaient minces mais avaient décidés de se battre, de lutter contre ces inégalités en prônant l’égalité raciale aux Etats-Unis.

A l’image de ces politiques qui ont lutter pour l’égalité politique aux Etats-Unis entre les noirs et les blancs, Shirley Chrisholm , politicienne noire américaine, fut la première femme noire élue au Congrès en novembre 1968.En 1970, elle fut candidate à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle. Elle est alors largement battue mais cette femme, noire et de gauche , qui savait que sa nomination était impossible, avait décidée de lutter contre le statu quo.

Un autre personnage marquant dans l’histoire de la politique aux Etats-Unis : Jesse Jackson.

Jesse Jackson est un révérend noir américains. C’est un militant politique pour les droits civiques et notamment ceux des Noirs Américains. Il a été candidat pour la nomination aux élections présidentielles de son pays, dans le parti démocrate, en 1984, en 1988 et en 2004. Avant Barack Obama aujourd’hui il est le premier noir-américains à remporter une primaire du parti démocrate. C’est une première victoire pour les noirs-américains. Dans les années 1980 , il apparaît comme la plus importante personnalité politique afro-américaine, et devient porte parole pour la reconnaissance des droits civiques.

 

Barack Obama avec Jesse Jackson 

 

D’autres personnages avaient décidé de se battre contre ces inégalités. Ainsi, Colin Powell est le premier afro-américain à accéder au poste de chef d’État-major des armées d’août 1989 à 1993.

De 1987 à 1989, il est le Conseiller à la sécurité nationale du président Ronald Reagan et à ce titre préside le Conseil National de Sécurité en remplacement de Frank Carlucci. Il est le premier Afro-américain à occuper de telles fonctions.

 

Après avoir porté sa démission il fut remplacé par Condolezza Rice en 2005 au poste de secrétaire d’état des Etats-Unis, elle fut la première femme noire à occuper ce poste.

 

Avant l’élection de Barack Obama , on a beaucoup parlé de l’effet Bradley.

Ce nom nous vient de 1982. En effet , cette année la, Tom Bradley s’est présenté comme candidat du parti démocrate au poste de gouverneur de Californie contre un candidat républicain qui était blanc : George Deukmejian. Les sondages dans les derniers jours avant les élections plaçaient systématiquement Bradley en tête. En se fondant sur ces sondages, de nombreux médias prévoyaient déjà la victoire de Bradley, à tel point qu’en titre d’un journal politique était écrit : « Bradley : victoire en vue » . Malgré tout Bradley a perdu de peu. On a constaté après les élections que le pourcentage de blancs ayant voté pour Bradley était plus faible que les sondages l’avaient prévus, et que les électeurs classé comme « indécis » avait voté pour son adversaire républicains.

L’effet Bradley désigne ainsi aujourd’hui le décalage souvent observé entre les sondages électoraux et les résultats des élections américaines lorsque un candidat blanc était opposé à un candidat noir.

 


Obama aurait pu subir cet effet Bradley cette année 2008, mais il a remporté largement l’élection , ce qui marque un réel changement.

Cette élection est réellement une victoire et un vraisemblable aboutissement de toutes ces luttes et combats.

Cette victoire était inespérée il y a 30 ans, elle est réelle aujourd’hui.

 

 

Commentaires (2)

1. Loira972 31/07/2011

Des fautes, des fautes, et encore des fautes, 2 ou 3 c'est pardonnable mais là ça dépasse les bornes!
Merci tout de même, ce site m'a beaucoup aidé pour un devoir maison, mais par pitiè, corrigez-moi tout ça!!!!

2. gressroOneefE (site web) 07/11/2012

Hello!
generic viagra http://bestgenericviagra.biz/ , buy generic cialis.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×